Les meilleurs placements financiers

Mieux gérer son argent pour mieux vivre et investir

Dans un contexte d’après crise financière, les français épargnent de plus en plus. Près de 300 milliards d’euros dormiraient sur les livrets A en France, un niveau record jamais atteint. Cela signifie une chose : les français préfèrent mettre de l’argent de côté plutôt que de consommer, et jouent la sécurité pour bénéficier d’une épargne immédiatement disponible en cas de coup dur : chômage, dépenses imprévues…

Bien que la livret A ne soit pas le meilleur placement du marché, et de loin, ce chiffre montre une réelle volonté d’épargner davantage, mais aussi de mieux gérer son argent, de consommer autrement. Cette évolution des mentalités, nous souhaitons l’accompagner et l’encourager.

Comment économiser de l’argent pour épargner plus ?

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir vivre décemment tout en économisant chaque mois pour de futurs projets ? Dans le contexte actuel et en pratique, ceci relève davantage du rêve que de la réalité, et les fins de mois riment plutôt avec découvert autorisé. Comment se sortir de l’angoisse de la fin de mois difficile et économiser une partie de votre argent durement gagné ? Ce site a vocation à vous guider pour ne plus jamais vous retrouver dépassé. A vos stylos ! 

Faites le point sur vos dépenses mensuelles 

La clé pour épargner plus, c’est l’organisation ! Combien dépensez-vous en moyenne sur le mois (hors dépenses exceptionnelles de type vacances ou soins médicaux occasionnels, par exemple) ? Quels sont vos postes de dépense les plus importants ? Pour la majeure partie des français, le premier poste de dépenses est l’alimentation. Pour vous, peut-être est-ce le shopping (textile, décoration intérieur, chaussures…). Dans tous les cas, vous devrez identifier ce poste pour comprendre comment le maîtriser. 

De nombreuses applications mobiles permettent de vous rendre compte de vos dépenses les plus importantes. Il faut pour cela renseigner chaque opération avec rigueur. Cependant si vous êtes motivé(e), cela devrait se faire relativement aisément. Sinon, la plupart des banques catégorisent généralement vos dépenses au moyen d’étiquettes : santé, mode, alimentaire… Il vous suffit de jeter un œil à vos comptes ! En outre, si vous cherchez à investir votre argent, épargner sera la clé pour financer vos investissements avec un apport intéressant.

Fixez-vous un montant maximum journalier ou hebdomadaire 

Comme si vous souhaitiez investir en bourse ou acheter un bien immobilier, il vous faudra vous fixer des objectifs pour épargner. C’est la clé de toute bonne stratégie. 

 Avez-vous de lourdes dépenses à venir dans les prochaines semaines ? En fonction de ça, combien voulez-vous mettre de côté ce mois-ci, et tous les mois suivants après ça ? Une fois ces informations en tête, vous pourrez vous fixer des objectifs de dépenses hebdomadaires. Je sais ce que vous vous dites : pour ce qui est de l’alimentation, il peut être difficile de couper dans le gras lorsqu’on veut conserver une certaine qualité. L’astuce, c’est d’acheter en fonction des promotions de votre hypermarché préféré. Celles-ci sont nombreuses et vous permettent parfois d’économiser beaucoup à chaque passage en caisse. Prenez l’habitude de parcourir les catalogues de promotion en ligne, vous gagnerez beaucoup plus de temps qu’en découpant les coupons et en les emmenant avec vous. Créer une carte de fidélité peut également vous permettre de cumuler des points et de faire quelques économies ici et là. Pour ce qui est du textile, limitez-vous à un montant maximum ou bien à une quantité d’articles / semaine ou par mois (1 paire de chaussures par exemple, en lieu et place de 4 habituellement, qui sait…). Lorsque vous le pouvez, pensez également à acheter d’occasion. Les produits sont souvent de très bonne qualité pour un prix très abordable, parfois plus symbolique qu’autre chose. 

Ensuite, gardez en tête que le plus dur n’est pas de fixer ces montants, mais de s’y tenir. Cela peut vous décourager dans un premier temps mais en persévérant, ces habitudes s’intègreront tout simplement à votre routine. Le secret c’est de toujours se demander : ai-je vraiment besoin de ça, maintenant ? 

Apprenez à moins consommer d’énergie au quotidien 

En plus de vous permettre d’épargner, consommer moins d’énergie au quotidien est aussi bon pour la planète. Faites d’abord la chasse aux appareils en veille : ceux-ci consomment de l’énergie tant qu’ils ne sont pas débranchés. Passez aux ampoules LED ou baissez le chauffage d’un degré. A l’échelle du mois, cela ne se mesure pas vraiment. Mais sur l’année, vous pourrez réaliser des économies appréciables. De quoi mettre un petit matelas de côté en fin d’année, lorsque la régularisation s’effectue ! Gardez en tête qu’il en va de même pour votre consommation d’eau. Opter pour des douches plutôt que des bains peut diviser votre facture par 2, si vous êtes un grand amateur des bains en tous genres. Réduisez votre nombre de lessives (ou encore le temps de lavage), lavez autant que possible en heures creuses où le prix du kWh est plus abordable… Autant de conseils qui sont relativement simples à mettre en œuvre. Encore faut-il y penser ! 

Enfin, l’énergie, ça passe aussi par la voiture ! Utiliser les transports en commun vous permettra de réduire votre facture liée à l’essence. Dans le contexte actuel et à la vue du prix de l’essence, ceci est loin d’être négligeable ! Vous l’aurez compris : privilégiez donc le vélo, la marche à pied ou tous types de transports en commun, aux abonnements plus ou moins abordables selon votre âge et votre profession. 

Vous l’avez compris : épargner pour mettre de côté c’est avant tout une affaire de réflexion et d’organisation. Votre profil de dépense est unique, il est donc inutile de vous baser sur l’estimation de votre père ou de votre voisine pour maîtriser votre budget. A vous de réaliser une analyse fiable et d’implémenter les mesures adaptées ! 

Vous avez les bases : maintenant, pourquoi ne pas investir votre argent ?

Si vous appliquez dans votre quotidien ces quelques conseils, vous possédez déjà les bases nécessaires pour devenir un investisseur. Car, comme nous l’avons dit précédemment, placer votre argent sur un livret A n’est plus aussi intéressant qu’il y a 20 ans. Économiser votre argent, c’est très bien et nous vous y encourageons. Mais l’investir dans des placements rentables, c’est encore mieux.

Pour un investisseur débutant, l’immobilier est idéal. Nous vous invitons à découvrir nos articles relatifs à l’investissement immobilier : vous y trouverez des informations intéressantes pour débuter un investissement dans l’immobilier.


Découvrez notre dossier sur l’investissement immobilier

Investir en immobilier est-il toujours d’actualité ?

Lorsque l’on souhaite investir, une des premières question que l’on se pose bien souvent est : investir oui, mais dans quoi ? Ces dernières années le marché immobilier n’a cessé d’augmenter et les banques ont accompagné cette progression en proposant toujours plus d’avantages sur des taux d’emprunts attractifs. Encore aujourd’hui investir dans l’immobilier reste une valeur sure malgré des prix qui s’envolent dans certaines régions et métropoles. Donc oui, un investissement immobilier reste une valeur sur qui vous garantie un capital pour votre avenir ou celui de vos enfants. Évidement encore faut-il pouvoir emprunter à des taux de crédit intéressant.

Réaliser un investissement immobilier, quelles conditions pour emprunter sans apport ?

Voilà maintenant plusieurs années que l’on entend ou que l’on peut lire qu’il est possible d’emprunter sans apport pour financer un projet immobilier. Malheureusement la réalité démontre souvent que l’obtention d’un crédit immobilier est très difficile si l’on a pas un minimum d’épargne au moment de sa demande. Attention ce n’est pas pour autant rédhibitoire ! Si vous n’avez pas d’apport vous allez devoir constituer un dossier très sérieux pour mettre en confiance votre banquier : être en CDI depuis un certain temps, avoir moins de 40 ans, montrer patte blanche en matière d’historique bancaire (le moindre incident de défaut de paiement peut être fatal) et vous orienter surtout vers un achat immobilier réaliste, en adéquation avec votre pouvoir d’achat. A noter que l’investissement immobilier sans apport est beaucoup plus accordé à des projets en investissement locatif. La banque va de toute manière calculer de très prêt votre taux d’endettement qui ne doit pas dépasser les 33% une fois le crédit immobilier accordé. Emprunter sans apport pour investir en immobilier aura un impact direct sur votre taux d’emprunt. La banque estimant qu’elle prend plus de risque à prêter de l’argent à une personne qui n’a pas d’épargne va appliquer un taux d’intérêt plus élevé.

J’investis dans l’immobilier avec un apport, quels avantages ?

Quand vous disposez d’un apport pour faire une demande de prêt, vous en général mieux accueilli par une banque 🙂 Disposer d’une épargne personnelle prouve que vous savez mettre de l’argent de côté, c’est indéniablement un gage de confiance. Plus le montant de votre apport est élevé plus vous allez pouvoir négocier un taux d’intérêt faible. En moyenne le taux immobilier sur 30 ans est actuellement à 1,70% avec apport contre 3% sans apport. Sur des montants important cela commence à peser dans le coût final d’un crédit immo.

Tous les apports ne se valent pas en termes d’avantages liés au coût de l’emprunt. Selon votre situation personnelle et professionnelle certains cas sont plus favorables que d’autres. Par exemple un couple de la quarantaine issue de la fonction publique et dans leur premier projet d’achat peuvent fournir moins de 10% d’apport pour bénéficier de taux attractifs. En revanche un couple ou seulement l’un des deux est en CDI et l’autre en CDD devront constituer un apport de 20%. Le plus difficile est pour une personne seule en contrat à durée déterminé qui devra disposer d’au minimum 30% d’apport. L’accès à la propriété est inégale dans le sens où l’épargne constituée au fil des années n’est plus une « condition » mais une quasi obligation.

Les risques liés à un investissement immobilier

On entend toujours que l’investissement immobilier est l’un des plus sur. Le risque 0 n’existe pas et un des scénarios le plus fréquent dans le cadre d’un investissement locatif est d’être dans la situation de problèmes de loyers impayés. Loin d’être anecdotique,  les cas ne sont pas rares où le bailleur propriétaire ne perçoit plus les loyers de son locataire et doit faire face, avec ses propres revenus aux impayés de charges diverses qui s’empilent : mensualités de crédit, assurance, taxes et impôts… Il existe bien sur des recours juridiques mais il faudra vous armer de patiente et surtout de supporter le manque à gagner pendant tout le temps de la procédure, souvent très long et qui n’offre aucune garantie de remboursement. Pour éviter au maximum ce type de situation, il faut s’assurer au maximum du « bon » profil de votre futur locataire.

L’autre cauchemar du bailleur propriétaire qui a réalisé un projet d’investissement immobilier est de voir son bien dégradé par le locataire. Selon le niveau de gravité des dégâts, le dépôt de garantie du locataire peut ne pas suffire. Dans ce cas c’est à la charge du propriétaire de financer les travaux de rénovation, sans compter que pendant ce temps là impossible de remettre en location le logement.

Réaliser un investissement immobilier, quelle ville pour quel rendement locatif ?

Avant de vous lancer dans un investissement locatif, vous devez bien étudier le rendement locatif par villes de France. Toutes les localités ne se valent pas, et l’attraction du marché immobilier n’est pas la même partout. Même si vous décidez d’acheter près de chez vous, n’écartez pas pour autant de choisir un lieux éloigné de votre domicile qui vous rapporterai plus à termes.

Ville Rendement locatif Plus d’infos
Marseille 2885€ /m2 investir à Marseille
Montpellier 3196€ /m2 investir à Montpellier
Bordeaux 4640€ /m2 investir à Bordeaux
Lyon 2690€ /m2 investir à Lyon
Strasbourg 2850€ /m2 investir à Strasbourg
Nantes 3730€ /m2 investir à Nantes
Toulouse 3930€ /m2 investir à Toulouse
Grenoble 2000€ /m2 investir à Grenoble
Nice 4630€ /m2 investir à Nice
Lorient 1890€ /m2 investir à Lorient

Bien calculé en amont, un investissement neuf pour du locatif peut-être un excellent placement pour vous et vos proches. Les risques sont moins importants que d’autres types d’investissements, pourvu que vous soyez bien accompagné. Un conseil, n’allez pas trop vite dans votre décision.